Hellink pour les compétences informationnelles

Grâce à la cohérence entre un scénario original, un gameplay unique et un univers travaillé, Hellink se place à égalité avec les jeux auxquels sont habitués les étudiants, s’adaptant aux codes de son public et lui offrant ainsi une réelle possibilité de se former … en jouant !

Paris, 2044.

Les serveurs de l’université Pierre et Marie Curie ont subi un piratage de grande ampleur.

C’est le point de départ d’un jeu développé par les universités de Pierre et Marie Curie et celles de la Sorbonne, à Paris, pour les étudiants qui vise à sensibiliser aux humanités numériques.

Hellink fait en réalité partie d’un projet pédagogique beaucoup plus vaste, intitulé le projet HELLINK. Ce dispositif pédagogique complet rassemble un jeu vidéo + 1 escape game pédagogique + 1 TD « gamifié » pour les étudiants de Licence, qui sont 1300 chaque année à en bénéficier.

Le jeu vidéo est utilisable par quiconque souhaite se sensibiliser aux compétences informationnelles.

Un jeu vidéo pédagogique… mais pas que !

Jeu éducatif ? Oui, mais pas seulement : grâce à une équipe rassemblant des formateurs et des experts du jeu vidéo “traditionnel”, Hellink est un thriller digne des productions indépendantes dont la popularité explose depuis quelques années.

En TD, les étudiants participent activement à leur apprentissage en manipulant les clés d’analyse critique pour résoudre le mystère. A distance, ils peuvent jouer et enquêter dans les différents niveaux du jeu à leur rythme.

S’inspirant de l’humour décapant du jeu « Phoenix Wright: Ace Attorney », il entraîne le joueur dans un univers futuriste haut en couleurs. Dans la veine du gameplay de « Papers, Please », les compétences à obtenir font partie intégrante des règles du jeu, permettant ainsi au joueur d’assimiler les réflexes d’analyse critique par la seule manipulation d’un jeu offrant un défi réel et stimulant.