Le musée hors des murs

En Haute-Corse dans le village de Luri, le street-artiste français Julien de Casabianca a réalisé deux gigantesques collages sur l’église, dont une immense Vierge Marie tirée d’un tableau du peintre flamand Rogier Van der Weyden. Aucun blasphème : le collage est éphémère, la colle n’abime pas la pierre et l’artiste a eu l’aval des très sourcilleux architectes des Bâtiments de France.

C’est le cœur du travail de cet artiste depuis plusieurs annéees : « sortir » les chefs d’œuvres des musées pour les exposer en grand dans toutes les villes du monde.

L’artiste, qui a aussi réalisé des films, n’en est pas à son coup d’essai. Originaire de corse, il avait déjà apposé un collage représentant Sainte Élisabeth sur la façade de l’église du petit village de Lozzi l’année dernière et décoré la cathédrale de Calvi. Il a par réalisé d’autres œuvres dans de très nombreuses villes du monde, comme Berlin, Los Angeles, Zagreb ou encore Varsovie. Nombre de ses réalisations couvrent également des murs français, de Bayonne à Paris en passant par Montargis. Et il ne compte pas s’arrêter là… Actuellement lancé dans une série de collages sur des lieux de culte chrétiens, il travaillera à partir du jeudi 17 juin sur la façade de l’église Saint-Pierre d’Auchel, dans le Pas-de-Calais.

Seul artiste à présenter ses œuvres à même des édifices religieux, il estime que ses productions constituent un retour aux sources, comme à l’époque où les façades des églises étaient peintes. Pour lui, il s’agit, grâce au « paysage » de pierre que forment les églises, de créer un nouveau décor pour les œuvres de maître, en les rendant accessibles à tous. « Mon travail consiste à prendre des œuvres d’un musée local et à les mettre sur les murs. C’est aussi de prendre dans un quartier riche pour coller dans les quartiers populaires », nous explique-t-il.

📸 Ses collages

👉 Sa démarche

Via https://www.connaissancedesarts.com/arts-expositions/street-art/street-art-en-corse-des-collages-monumentaux-subliment-les-eglises-11158616/